ESA St-Luc Bruxelles

école supérieure des arts
bacheliers et masters
arts visuels
arts de l’espace

Personnel académique et administratif

Franck Laetisia

Architecture d'intérieur

Septembre 2010 - Independent Architect chez Maak-Ta-Box
Maak-Ta-Box est un Espace de créations & de collaboration mis en place dans un envie de porter, d’échanger soi-même ses propres réflexions.
Maak-Ta-Box est en perpétuel questionnement sur la question de l’habiter, sur la façon dont les villes s’organisent, se dessinent. Afin de rester en questionnement, la participation à des concours, des recherches, des tablées, associations culturelles,…permettent de pouvoir échanger des visions sur la façon d’habiter de demain.
Ces recherches, ces histoires s’orientent :
1.Dans le domaine privé, des constructions et des rénovations avec un souci de la recherche spatiale et technique.
2.Dans la participation de concours de projets d’importance symbolique.
Ces différentes recherches se sont établies de façon personnelle ou en collaboration avec des confrères architectes, musiciens, graphistes, designers,.. Ces échanges sont des visions constructives qu’il faut lier afin de garder une arborescence de fils conducteurs.

Janvier 2008 – septembre 2010 - Architect l’Escaut
« Espace de créations et de productions architecturales, urbanistiques et culturelles, L’Escaut est un lieu où la place de l’homme et le regard porté sur son existence, dans son vécu quotidien comme dans ses représentations, sont au centre des préoccupations.
Les projets se formulent au travers de pratiques diverses. Au sein de l’atelier, l’équipe d’architectes cohabite avec des acteurs des arts vivants (comédiens, metteurs en scène, scénographes, réalisateurs...). Cette pluridisciplinarité est nourrie par une dimension d’accueil et partage des savoirs autant que des plaisirs. Préparer un repas est aussi important que mener une réunion de coordination ou une recherche technique.
Sur le terrain, l’engagement de L’Escaut se concrétise au travers de divers niveaux de participation citoyenne (de la consultation à l’appropriation, en passant par les ateliers d’architecture, les concertations, etc.) Une recherche anthropologique menée par des spécialistes, de même qu’une approche territoriale développée par des paysagistes, viennent souvent en appui des compétences architecturales et urbanistiques de l’atelier. L’engagement se traduit également dans la dimension scénographique des projets, qui signifie une appréhension très physique du métier.
Les formes spatiales résultant de ces pratiques sont diverses et spécifiques suivant les contextes et processus qui les ont conditionnées. Quelques récurrences néanmoins : un maximum d’effet avec un minimum de moyens, dans une conscience politique, sociale et écologique ; une recherche pour la légèreté soulageant l’investissement en temps et énergie du projet.
Cette démarche nécessitant une expérimentation permanente, débouche sur des matérialisations à forte personnalité. Elle est appréciée tant par les institutions publiques que les clients privés. »

Janvier 2006 – juin 2008 - L’Escaut Architect Atelier Gigogne
« L’origine de l’appellation de l’Atelier GIGOGNE se trouve dans l’imbrication des dimensions du champ d’action de l’architecture, depuis le détail d’objets jusqu’au territoire, en passant par l’édifice et l’urbain.
L’Atelier GIGOGNE se veut un lieu de création et de réalisation d’architectures ouvertes sur la multiplicité de notre monde, confrontées à toutes les échelles.
Les architectes de l’Atelier GIGOGNE, ainsi que la majorité de leurs partenaires, partagent leur pratique entre la réalisation de projets, l’enseignement de l’architecture et la recherche, dans diverses structures et divers lieux.
La volonté de travailler en équipe de taille réduite, à une échelle artisanale, va de pair avec la pratique d’associations diverses, principalement avec d’autres architectes, afin d’élargir le champ d’action et d’enrichir une réflexion ouverte face à la variété des programmes rencontrés.
L’attention soutenue apportée au contexte et à l’histoire, accompagne l’invention d’espaces et de formes architecturales, en réponse aux questions contemporaines et agissant dans l’espoir d’un futur égalitaire, cultivé et soutenable ». Atelier Gigogne



PrintLab : informations et réservations

Le M-11 PrintLab est un atelier d’auto-édition destiné à tous les étudiant.e.s et professeur.e.s de l’école. Il s’agit d’une structure d’auto-production donnant accès à différents modes d’impression et de façonnage. Il ne s’agit donc pas d’un prestataire auquel serait confié un travail d’impression mais bien d’un laboratoire de fabrication où chacun.e est amené.e à imprimer par ses propres moyens ses créations, en expérimentant les possibilités et les caractéristiques de chaque mode (…)

Récupérathèque

Crée à l’initiative d’une étudiante en 2019, la Caverne d’Ali Baba est un magasin de récupération de matériaux d’art. Elle fait partie du réseau de la FDR : la fédération des récupérathèques. A la CAB, on promeut des valeurs d’écologie et de solidarité. On revalorise du matériel de seconde main, en le rendant accessible à tout le monde ! Comment ça marche ? La CAB est gérée de manière autonome par une équipe étudiante motivée. Cette année par exemple, plusieurs projets ont germé, en (…)

ATELIER SON : Informations et réservations

L’Atelier Son est ouvert à tous·tes les étudiant·es et professeur·es désireux de s’initier à la pratique des outils de design sonore, mais aussi de captation et de traitement sonores. Dans un esprit de découverte, de recherche et d’expérimentation, l’Atelier Son offre un espace où chacun·e peut explorer les différents aspects de la matière sonore. Il est possible d’emprunter du matériel dans le cadre de travaux réalisés au sein de l’école et d’avoir accès et des créneaux avec un (…)

newsletter

* obligatoire
Fermer

BAIU — UCL

liens

esa Saint-Luc Bruxelles