ESA St-Luc Bruxelles

école supérieure des arts
bacheliers et masters
arts visuels
arts de l’espace

arts de l’espace

Dessin / Dessin et moyens d’expression

Crédits
8 crédits / 100h
Professeurs
Christophe Poot
Contenu du cours
Doucement avancer parmi les ombres, et les préciser. Tracer et inscrire est une activité incessante qui traverse les âges et les civilisations. Elle atteint dès ses prémices une sophistication dont nous gardons encore aujourd’hui le souvenir ébahi. Feuille ou support, stylet, pinceau ou crayon à papier, qu’importe, c’est une échelle vers la connaissance intime du vivant par son observation oculaire. Ce qui est prégnant, c’est qu’aussi sophistiqué que soit le geste, son rapport n’a fondamentalement pas changé : un regard, une main, un outil, une paroi et une inscription. Il s’agit de mémoriser les formes vivantes et les poser sur les murs et les parois.

Le dessin, dès le jeune âge, est une activité féconde et ouverte, libératrice et épanouissante.
Ensuite, selon les sujets, l’envie d’en découdre avec les lignes, les masses et les couleurs s’éteint ou persiste. Cette motivation à s’exprimer par formes et lignes se retrouve chez les étudiants qui commencent un cycle d’étude en illustration.
Je voudrais présenter ce projet pédagogique où les deux éléments les plus présents sont le nécessaire dialogue avec les œuvres du passé et les formes contemporaines du dessin, et une aptitude à dépasser l’angoisse de la page blanche et à s’approprier le dessin dans cette dimension ludique et émancipatrice.

Les étudiants abordent le dessin dans une perspective joyeuse, parce que cette pratique a la capacité d’embrayer des émotions et des réflexions simples vers des sommets de complexités.
Il n’est pas inutile d’y voir un lien avec la musique, en terme de pratique, j’aimerai y revenir à quelques occasions.
Le cours de dessin s’envisage ici plus particulièrement comme un enseignement ouvert, ouvert aux questions multiples que le regard, le support et le geste pose.
Concentration et “rendement” sont des invariants de cette pratique, et c’est en cela aussi qu’on peut le rapprocher de la pratique d’un “instrument”.

Apporter qualité et enseignement pas à pas, atteindre un niveau de connaissance non pas sans difficultés ni efforts, mais dans un processus de travail ludique sont des objectifs prioritaires.
Il faut bien mettre en évidence que le dessin se doit d’être un objet d’étude construit et ludique, les jeux formels sont envisagés comme des exercices qui entraînent le plaisir et la découverte.

Mais cette jouissance du dessin fait comprendre que le plaisir d’obtenir des résultats sur la feuille ou le support demande concentration et travail, certes, mais génère des réussites et des échecs que l’étudiant doit être à même de mettre en perspective pour donner naissance à des images.
Le dessin est le premier stade d’une chose vue et tracée, il est trace d’un processus mental, même embryonnaire, avant de devenir image.
Une image, c’est plus qu’une trace, c’est plus qu’un processus mental, c’est un dispositif de formes qui s’agencent pour produire un sens supplémentaire.

Type d’activité
Mode d’enseignement
Modalités d’évaluation
Évaluation de mise au point en décembre, autour des acquis du premier quadrimestre et de l’ensemble du cycle B. dialogue autour d’une affirmation du choix artistique pour l’évaluation de juin. Lors de celle-ci, l’évaluation est faite en présence d’un.e professionnel.le étrangère extérieure à l’école.


PrintLab : informations et réservations

Le M-11 PrintLab est un atelier d’auto-édition destiné à tous les étudiant.e.s et professeur.e.s de l’école. Il s’agit d’une structure d’auto-production donnant accès à différents modes d’impression et de façonnage. Il ne s’agit donc pas d’un prestataire auquel serait confié un travail d’impression mais bien d’un laboratoire de fabrication où chacun.e est amené.e à imprimer par ses propres moyens ses créations, en expérimentant les possibilités et les caractéristiques de chaque mode (...)

Récupérathèque

Crée à l’initiative d’une étudiante en 2019, la Caverne d’Ali Baba est un magasin de récupération de matériaux d’art. Elle fait partie du réseau de la FDR : la fédération des récupérathèques. A la CAB, on promeut des valeurs d’écologie et de solidarité. On revalorise du matériel de seconde main, en le rendant accessible à tout le monde ! Comment ça marche ? La CAB est gérée de manière autonome par une équipe étudiante motivée. Cette année par exemple, plusieurs projets ont germé, en (...)

ATELIER SON : Informations et réservations

L’Atelier Son est ouvert à tous·tes les étudiant·es et professeur·es désireux de s’initier à la pratique des outils de design sonore, mais aussi de captation et de traitement sonores. Dans un esprit de découverte, de recherche et d’expérimentation, l’Atelier Son offre un espace où chacun·e peut explorer les différents aspects de la matière sonore. Il est possible d’emprunter du matériel dans le cadre de travaux réalisés au sein de l’école et d’avoir accès et des créneaux avec un (...)

newsletter

* obligatoire
Fermer

BAIU — UCL

liens

esa Saint-Luc Bruxelles