Ecole Eupérieure des Arts


News /

Workshop sur le thème du cimetière de la Chartreuse à Bologne

A l’initiative de l’architecte et scénographe Bolonais, Giorgio d’Albano, les étudiants en première année de Master Patrimoine bâti et Espaces scénographiques ont été invités en décembre 2017 à participer à un workshop ayant pour thème le Cimetière de la Certosa (la Chartreuse) de Bologne, environnement exceptionnel situé à l’ouest de la ville et méconnu des habitants de la ville.

Site rare, fragile, délicat, tombé presque en désuétude depuis la seconde moitié du XXe, il pose d’intéressantes questions sur son “dévoilement” et la manière dont on peut envisager de retisser le lien avec les habitants de la Ville ou en faire une étape touristique respectueuse de ses symboles et son histoire. Outre les qualités patrimoniales évidentes, il existe un lien intéressant vers la scénographie car certaines de ces sépultures sont des mises en scène spatiales avant l’heure. Le lien avec la ville est interpellant également, chaque espace est en soi un microcosme de la cité qui s’accole à son voisin en établissant avec lui des connexions quasi urbaines.

La question posée aux étudiants était d’envisager la mise en place de parcours interprétés en établissant une narration liée à d’autres sites de Bologne. Après une première introduction commentée par l’Architecte d’Albano, les étudiants ont été invités à déambuler individuellement pendant quelques heures dans les multiples sous-espaces du Cimetière afin de définir leur propre perception du lieu, de focaliser sur un minimum de trois points de tension qui leur paraîtraient se révéler plus particulièrement. Cette introspection du premier jour fut probablement le travail le plus compliqué à produire au cours du séjour. Munis uniquement d’une feuille de papier et d’un crayon, mais surtout plongés individuellement dans cette immensité lourde de sens, la plupart conservaient timidement les notes et croquis produits in situ ne laissant filtrer que quelques mots ou vagues esquisses de leurs intentions.

Petit à petit, dès le lendemain, au cours des premiers travaux au sein de chaque groupe, on voyait émerger les images, les dessins captés la veille, et déjà très convergents. Après trois journées alternant travail d’atelier, longues marches dans la ville et visites culturelles, chaque groupe a produit pour le matin du cinquième jour une proposition originale en réponse à la question posée.


Voir aussi


Contact

esa Saint-Luc
30, place Morichar
B - 1060 - Bruxelles

tél +32(0)2 533 08 80
fax +32(0)2 533 08 89
raffaella@stluc-esa-bxl.org

Accès aux valves

Si vous êtes étudiants, toutes les informations utiles se trouvent ici.

access aux valves