Ecole Eupérieure des Arts



Grille de cours

Blogs de l'option

Plus d'informations


Projet pédagogique :

Si la technologie des appareils numériques s’est stabilisée ces dernières années (protocoles de transfert, menus
de configuration, optiques disponibles, types de carte mémoire) il reste sur le marché une très grande diversité de technologies et de matériel. Le cours ne pourra couvrir l’ensemble du marché du numérique et se centrera sur les
fonctions communes à l’ensemble des appareils : options de mise au point, d’exposition, de temps de pose, options
de flash, de taille et de compression de fichier, etc.

Objectifs :

1)Une initiation théorique à l’imagerie numérique : formats de fichiers, technologies employées, termes et conventions utilisés. La plupart des étudiants utilisent l’image par ordinateur intuitivement mais ignorent les aspects techniques de celle-ci. Le cours devra être une mise à niveau des connaissances techniques.

2)Une initiation pratique à l’usage d’appareils numériques, orientée sur la production d’images à destination d’autres
cours. Cette partie se base sur des exercices pratiques : utilisation des menus, choix des options disponibles, adaptation aux conditions de prise de vue transfert des images, stockage et transfert vers les différentes applications de
traitement (Photoshop, Fireworks, etc.).

Le cours débutera naturellement avec un peu plus de théorie et laissera un plus large champ à la pratique par la suite.
Chaque exercice se termine par la projection de travaux, un affinage technique se fera de manière continue.

Sommaire :

Les appareils photo numériques ne sont pas isolés mais font partie d’un environnement informatique : ordinateurs,
imprimantes, applications multimedia et internet. Ils sont, d’autre part, héritiers de conventions et usages venant de
la photographie argentique.

Nous avons donc là un objet hybride, constitué de deux techniques et traditions.

 Photographie numérique :

Cette partie abordera les différents formats utilisés en imagerie numérique et dans les appareils photographiques en
particulier : Raw, Tiff, Jpeg, Gif, Psd, etc. Les spécificités de ces formats sont parfois historiques (logiciels spécifiques,
formats propriétaires), parfois techniques (prépresse, écran, formats de conversion, ...). Le poids des images et le
stockage sur carte et sur ordinateur, les conversions de fichiers seront aussi abordés.

 Photographique numérique :

Cette partie aborde les spécificités optiques : déformations des optiques, zoom, profondeur de champ ainsi que les
aspects « mécaniques » de la prise de vue : vitesse
d’obturation, temps de latence de la prise de vue, déclenchement du flash, tec.

 Initiation pratique :

Un des aspects les plus conviviaux de la photographie numérique est son usage « inconséquent » : une photographie
peut être effacée à tout moment, sur l’appareil ou après transfert sur ordinateur, sans aucun coût. Cet aspect est
renforcé par la capacité grandissante des cartes mémoire.
Dans le cadre de ce cours, on peut ajouter que les photographies produites sont, de plus, destinées à l’écran et que
plus rien ne limite en terme de coût, la production d’images une fois l’appareil acquis.

L’initiation pratique s’organisera en exercices, certains exploitant les spécificités de l’appareil numérique (appareil léger et discret muni d’un flash intégré, d’une mise au point permettant la macro, produisant une image RVB). D’autres
seront liés à la technique photographique mais aborderont des thèmes ou des techniques d’approche de la prise
de vue.

La facilité de production oblige à avoir une plus grande capacité de discernement dans le choix des photographies
montrées en définitive : pour chaque exercice, les étudiants doivent faire le choix de quelques images plutôt que de
présenter un ensemble non trié d’images disparates.

Chaque exercice est l’occasion d’un commentaire à la fois technique et stylistique. Quelques exemples provenant de
l’histoire de la photographie et de l’histoire de l’art en général seront montrés.

Exemples d’exercice autour de la technique :

 Le flash :

Utiliser le flash et sa brutalité singulière, pour produire des images spécifiques : assombrissement des arrières plans,
contrastes excessifs, accentuation des bas reliefs, accentuation des brillances, saturation des couleurs.

 La macro :

Utiliser la macro dans ce qu’elle a de spécifique : magnificence des petits objets avec une précision fascinante, faible
profondeur de champ, relation forte entre flou et net, création d’espaces étranges.

 La saturation de couleur :

Utiliser la réceptivité particulière des capteurs numériques pour aborder la couleur. Produire sans effet à posteriori
(par Photoshop) des images « non- naturelles » : biaiser la balance des blancs, placer plusieurs sources lumineuses à
l’intérieur d’une même image, surexposer, sous-exposer.

 Le flou et le temps long :

Utiliser le flou, souvent présent dans les images numériques, à son avantage, par la création de « matières floues ».
Bougé, temps de pose long, pour obtenir des effets impressionnistes. Le grain spécifique du capteur numérique peut
être mis à contribution grâce au travail en faible luminosité.

Exemples d’exercices autour de méthodologies et de thématiques :
 le portrait.
 la nature morte.
 le paysage.
 la photographie de bâtiment (extérieur).
 la photographie de bâtiment (intérieur).
 le contre-jour.
 réalisation d’une série d’images descriptives d’un événement (rencontre, sport, concert, etc.).
 réalisation d’images vues en tant que série : animation, slide show, photo-roman...
Le contenu de ces exercices doit être affiné avec les professeurs d’atelier.

Blog en lien avec le cours


Contact

esa Saint-Luc
30, place Morichar
B - 1060 - Bruxelles

tél +32(0)2 533 08 80
fax +32(0)2 533 08 89
raffaella@stluc-esa-bxl.org

Accès aux valves

Si vous êtes étudiants, toutes les informations utiles se trouvent ici.

access aux valves