Ecole supérieure des Arts

école supérieure des arts
bacheliers et masters
arts visuels
arts de l’espace

Cursus

SHS/Philosophie

Objectif :

A. Définition de la philosophie.

La philosophie doit être considérée comme un outil à multiples fonctions - un passe partout - permettant à son utilisateur de se tenir à une bonne distance de ce qui l’entoure.
La philosophie n’appartient et ne revient pas qu’aux philosophes, elle s’emploie et se tient à disposition de ceux qui
cherchent à sortir de l’immédiateté de l’existence quotidienne.
Elle procure l’écart nécessaire à la prise de conscience du pouvoir de l’homme sur le monde.
Elle remet dès lors ce pouvoir en question en s’interrogeant sur le langage et sur la faculté de représentation.
La philosophie peut être considérée comme un changement d’ordre au point de vue de la pensée. Elle relèverait
d’un type de pensée verticale sondant et traversant l’axe horizontal de l’évolution historique et progressive de notre
civilisation moderne. Dès lors, elle repère quelques lois universelles comme le passage de la nature à la culture, de
l’indifférenciation à la différenciation.
Enfin, elle est amenée à s’interroger sur le statut ou sur les modalités d’existence de l’homme contemporain.

B. L’anthropologie philosophique.

Le cours de philosophie n’a pas la prétention de rallier l’étudiant en arts plastiques à la théorie pure, mais bien plutôt
de lui donner l’occasion de se réfléchir via un outil qui lui semble étranger.
La statut d’étudiant tout comme le rapport mot-image se prêtent à la réflexion philosophique.
Mais avant de pouvoir penser de manière désengagée, il s’avère nécessaire d’effectuer un détour par l’autre.
Le milieu archaïque ou pré-moderne par la fonction symbolique révèle l’importance salvatrice du rituel, du mythe,
c’est-à-dire, du lien unissant le membre d’une tribu à son groupe. Ce véritable ciment social permet, au point de vue
de l’éducation, de penser la différence entre la forme initiatrice et la forme informatrice.

Sommaire :

Lecture de textes portant sur la définition de la philosophique et sur celle de l’homme.
 M. Serres dans « Genèse » Grasset 1982.
 M. Tournier dans « Le vent paraclet » Gallimard 1977.

  • L’altérité menaçante ou comment la pensée occidentale s’avère être hantée par le non humain. A. Le Bras-Cho-
    pard dans « Le zoo des philosophes. De la bestialisation à l’exclusion. » Plon 2000.
  • Comment penser l’action humaine en terme de citoyenneté responsable ? H. Arendt dans « Condition de l’homme
    moderne. » Calmann-Lévy 1983.
    « Le système totalitaire. » Points 1972.
  • La civilisation contemporaine et la perte des valeurs.
    Actes du colloque de la fondation pour l’étude et la prévention des maladies de civilisation. « La civilisation tributaire
    de sa passion du bien-être. » Labor 1997.
  • Analyse de deux articles portant sur le terrorisme.
    « Frapper quel cœur ? » de Umberto Eco, La Republica 1978, extrait de« La guerre du faux. » Grasset 1985.
    « l’esprit du terrorisme. » de Jean Baudrillard, Le Monde 3/11/2001.

Evaluation :

Examen oral ou écrit.


arts visuels

arts numériques

bachelier

illustration

bachelier

bande dessinée — éditions

master - finalité : création et diffusion

graphisme

bachelier

publicité

bachelier

arts de l’espace

architecture d'intérieur

master - finalité : patrimoine bâti

architecture d'intérieur

master - finalité : espaces scénographiques

architecture d'intérieur

master - finalité : design social

journées portes ouvertes

23 et 24 mars 2018


newsletter

* obligatoire
Fermer

BAIU — UCL

liens

esa Saint-Luc Bruxelles