Ecole Eupérieure des Arts



Grille de cours

Blogs de l'option

Plus d'informations


Objectif :

Partant du constat que les étudiants s’inscrivant dans la section BD manifestent souvent un intérêt pour les œuvres
d’imagination et la fantaisie en général, ce cours de littérature de première année propose l’examen d’un genre littéraire particulièrement attrayant : le Fantastique. La définition théorique du genre s’appuie sur l’examen d’œuvres représentatives empruntées à la littérature internationale, entre le XVIIIème siècle et le XXème siècle.

Sommaire :

Ouvrages et articles théoriques de référence :
 Introduction à la littérature fantastique de T. Todorov.
 La séduction de l’étrange de Louis Vax.
 L’inquiétante étrangeté de S. Freud.
 « Aminadab » de Maurice Blanchot (dans Situations I) de J.-P. Sartre.
Définition du fantastique selon Todorov :
 L’hésitation entre l’explication « naturelle » et « surnaturelle ».
 Exclusion de la lecture poétique et de la lecture allégorique.
 Distinction du fantastique, de l’étrange et du merveilleux.
 Les différents types d’explication qui réduisent le fantastique à l’étrange ou au merveilleux.
Définition du fantastique selon Vax :
 Le sentiment de l’étrange.
 Etre menacé et être menaçant.
 Expression voilée, non manifeste.
 Contamination de l’univers à partir : d’un motif et correspondances généralisées.
 Suppression des distances et scandale de la raison.
 Ambiguïtés portant sur l’identité personnelle, l’espace et le temps organisés, les niveaux de narration, les lois
de la perception, de la logique et de la morale.
 Eloignement, solitude, isolement, indétermination.
Caractéristiques du discours fantastique :
 Prise à la lettre du sens figuré.
 Narration à la première personne et identification du lecteur.
 Au niveau de la composition : gradation et convergence vers un point culminant.

Thèmes fantastiques :
 Les thèmes du « je » (Todorov), où l’accent est mis sur le « système perception-conscience », le rapport de
l’individu au monde, sans interaction entre les deux termes.
 Les thèmes du « tu » (id.), où l’accent est placé sur les relations humaines et l’interaction avec le monde
(thèmes mettant en scène le désir et ses perversions).
Fonctions du genre fantastique :
 Situation de la littérature fantastique dans l’espace littéraire des XVIIIème, XIXème et XXème siècles.
 Fonction sociale et idéologique du genre fantastique.
 Transgression et reconnaissance implicite de la loi.
 Incidence de la psychanalyse.
 La nécessaire relativité historique du fantastique (âge d’or au XIXème siècle), dans un espace culturel mar-
qué par le réalisme, le scientisme et le positivisme.
 Pourquoi le fantastique au sens strict disparaît-il à l’aube du XXème siècle ? Quelques figures d’un fantastique renouvelé (voir bibliographie des œuvres présentées ci-dessous).
Œuvres analysées :
 Le diable amoureux de Jacques Cazotte.
 Vathek (Conte arabe) de William Beckford.
 La Vénus d’Ille de Prosper Mérimée.
 L’homme au sable de E.T.A. Hoffmann (interprétation psychanalytique de Freud dans L’inquiétante
étrangeté et autres essais).
 Le Horla de Maupassant.
 Le tour d’écrou de Henry James.
 La vérité sur le cas de M. Valdemar (in Histoires extraordinaires de E.A. Poe, analyse « textuelle » de R..
Barthes dans L’aventure sémiologique).
 William Wilson de E.A. Poe (Histoires extraordinaires)
 Le double de Dostoïevski (analyses de Freud et de Otto Rank sur le dédoublement, aussi pour William
Wilson).
 Prolongements du fantastique au XXème siècle :
 La métamorphose de Kafka (analyse de Sartre dans Situations I et de Gilles Deleuze dans Kafka, pour une
littérature mineure).
 Les ruines circulaires de J .L. Borgès (in Fictions).
 L’invention de Morel de Adolfo Bioy Casarès.
 Djinn, un trou rouge entre les pavés disjoints de A. Robbe-Grillet.

Evaluation :

Les étudiants sont invités à rédiger au moins deux commentaires écrits sur des œuvres choisies dans une liste d’œuvres analysées, en y intégrant les outils théoriques qui leur auront été proposés au cours de la présentation orale de
ces ouvrages.


Contact

esa Saint-Luc
30, place Morichar
B - 1060 - Bruxelles

tél +32(0)2 533 08 80
fax +32(0)2 533 08 89
raffaella@stluc-esa-bxl.org

Accès aux valves

Si vous êtes étudiants, toutes les informations utiles se trouvent ici.

access aux valves