Ecole Eupérieure des Arts


Cursus /

HAA/Histoire et histoire des Arts


Grille de cours

Blogs de l'option

Plus d'informations


PROJET

De quoi la Renaissance a-t-elle été ? Vasari fonde son entreprise historique et esthétique des Vies des plus illustres hommes sur le constat d’une mort de l’art antique et il désigne le Moyen Âge comme le coupable de ce processus d’oubli. Qu’est-ce qui survit de l’Antiquité dans ce processus de remémoration et de revitalisation ? Qu’est-ce qui se joue dans la « survivance » des formes et des expressions gestuelles antiques ?
La Renaissance, c’est l’invention de la perspective centrale (perspectiva centralis) qui géométrise les relations entre les choses et celle d’un sujet qui est assigné au point de vue. La Renaissance a été aussi la découverte du Nouveau monde (1492). C’est le temps d’un deuxième schisme (1521) qui divise avec violence la chrétienté. La nouvelle culture visuelle qui avait défini l’image comme reflet ou miroir est confronté à la Réforme luthérienne qui exige son élimination des lieux de culte. À quoi la Contre-réforme répond en invitant les fidèles à participer activement aux manifestations surnaturelles représentées au lieu de les regarder simplement de l’« extérieur ».
Au XVIIIe siècle, la peinture en France devient la référence dans la constitution d’un nouvel espace public où s’affrontent les autorités traditionnelles et les aspirations de ceux qui entendent bousculer les conventions. À partir de 1747, la critique fonde l’autorité du public. Diderot pense la peinture selon deux modes antithétiques : « théâtral » (Greuze) et « pastoral » (Chardin). Jacques-Louis David sera celui qui répondra aux attentes nouvelles, entendons l’enseignement de la vertu civique et le dévouement à la Res publica.
La méthode du cours consistera à prélever dans l’ensemble des productions artistiques des documents qui seront agencés à la façon d’un montage. Qu’est-ce qui du passé est appelé à « survivre » dans le futur ?

MÉTHODE

 Le cours est accompagné : de notes (photocopies de textes, résumés et synthèses de textes de référence) ; de documents iconographiques qui ont été projetés ; d’une bibliographie succincte.
 La prise de note est impérative car elle permet à l’étudiant une première appropriation des savoirs transmis ; la prise de note est la façon dont l’étudiant pratique le cours, elle est une mise en acte que complète l’analyse des documents iconographiques et la lecture de textes de référence.

MODALITÉ D’EXAMEN

 2 questions transversales
 lecture d’images faite à partir d’un choix proposé à l’examen

°°°


Contact

esa Saint-Luc
30, place Morichar
B - 1060 - Bruxelles

tél +32(0)2 533 08 80
fax +32(0)2 533 08 89
raffaella@stluc-esa-bxl.org

Accès aux valves

Si vous êtes étudiants, toutes les informations utiles se trouvent ici.

access aux valves