Ecole supérieure des Arts

école supérieure des arts
bacheliers et masters
arts visuels
arts de l’espace

Cursus

Dessin et moyens d’expression

Objectif :

 Introduire l’étudiant dans le monde du dessin en général, ainsi que dans une optique qui tient compte de
la spécificité de la bande dessinée (scénographie, mise en scène, cadrage, les rough rapides, les images au rendu très
poussé, les story-board, ...). L’ordinateur vient après le travail sur la mise en scène, la composition en esquisses ou
dessins plus poussés.
 Faire découvrir à l’étudiant les richesses et la complexité du dessin dans un contexte artistique plus large
que les notions réductrices du dessin trop technique ou du dessin comme simple reproducteur du réel.
 Faire découvrir à l’étudiant ce qu’est l’art du dessin. Il est fait de la complémentarité et de l’équilibre délicat
à trouver entre rationalité et intuition, intelligence et sensibilité.

Sommaire :

1. Donner des bases « classiques » à l’étudiant (l’observation « objective » du réel à rabattre en 2 dimensions,
les règles de la perspective et l’observation rigoureuse des structures et des proportions du corps
humain) afin qu’il puisse gérer la représentation des corps et des objets dans l’espace, ce qui est
fondamental en B.D.

2. Affiner le sens artistique de l’étudiant en insistant sur la qualité de la composition, du cadrage, de la
lumière, de l’écriture, de la matière, ...

3. Exacerber la sensibilité et la créativité de l’étudiant :
-En affinant son sens de la composition (modèle et espace intégrés, éclairages variés, mise en scène et
scénographie, ...).
-En multipliant les techniques (pinceau ou fusain ; lumière et ombre, matière, surface, ... ; crayon,
plume ; écriture, synthèse, ...).
-En développant son sens critique via une critique constructive de ses travaux, et via des cotations
rigoureuses et régulières, lui permettant de voir sa progression.

4. Exercer plus spécifiquement l’étudiant de B.D. :
-En augmentant sa capacité d’analyser les structures des objets, des animaux, des paysages ou celles du
corps caché sous des vêtements, ...
-En insistant sur la scénographie, la mise en scène, le cadrage, la composition, ... qui sont autant
d’éléments narratifs utilisés en B.D..
-En développant sa mémoire visuelle et son esprit de synthèse (dessins de poses très rapides et de
mouvements).

5. Aborder des thèmes graphiques autres que la rigoureuse architecture et le poncif (surtout en B.D.) qu’est
le modèle vivant, afin d’échafauder d’autres structures, d’autres lumières, matières, ... obligeant l’étudiant
à sortir de ses propres stéréotypes et de découvrir d’autres langages plastiques que ceux qu’il connaît
(déjà).

6. Pousser l’étudiant dans le sens de la rigueur, mais aussi, progressivement, dans celui de l’investigation, de
l’inventivité, de la prise de risque (au cours ou dans des carnets).

7. Développer le sens de l’autocritique afin de permettre à l’étudiant de mieux gérer ses recherches, de
mieux rebondir sur ses erreurs, de mieux sélectionner et creuser certaines pistes (sans finaliser : attention
au désir de trouver un style !).


arts visuels

arts numériques

bachelier

illustration

bachelier

bande dessinée — éditions

master - finalité : création et diffusion

graphisme

bachelier

publicité

bachelier

arts de l’espace

architecture d'intérieur

master - finalité : patrimoine bâti

architecture d'intérieur

master - finalité : espaces scénographiques

architecture d'intérieur

master - finalité : design social

journées portes ouvertes

23 et 24 mars 2018


newsletter

* obligatoire
Fermer

BAIU — UCL

liens

esa Saint-Luc Bruxelles