Ecole Eupérieure des Arts


Cursus /

Dessin d’architecture/Atelier


Différents critères sont à la base du projet pédagogique de l’atelier DA2 pour l’année 2012-2013
 Une volonté d’adapter la quantité des documents demandés à l’atelier, afin de trouver un équilibre entre la charge de travail et les crédits liés à l’atelier (22 crédits sur 60).
 Une volonté d’accentuer l’apprentissage du croquis technique et de la couleur dans les présentations : exercice spécifique en loges, exposés à l’atelier, croquis in situ sur chantier, tenue d’un carnet spécifique, etc…
 Respecter corrélation entre les trois compétences exigées (moyens d’expression 40%, techniques et matériaux 40%, conception 20%) et leur pondération au travers de différents projets
 Insister sur le travail à l’atelier : présences, comportement à l’atelier, assiduité, investissement personnel, ….
 Exiger un soin particulier dans la présentation graphique des panneaux détaillant le concept architectural de chaque projet étudié et une lisibilité sans faille dans les plans techniques, tant généraux que en détail.

Objectifs

L’atelier de deuxième année a pour objectif d’améliorer l’apprentissage du détail technique intégré à un concept architectural et tenant compte des trois critères distincts de la formation : la CONCEPTION, la TECHNIQUE et les MOYENS D’EXPRESSIONS.
 L’apprentissage de la conception commence en première année et se poursuit de façon plus systématique au sein de l’atelier de recherche et composition en DA2, tant au niveau architectural que technique. Il est demandé d’élaborer des dossiers partiels de soumission concernant des affectations privées, parfois mixtes, tenant compte des caractéristiques urbanistiques et des aspects architecturaux d’une situation existante. Ces projets d’atelier se basent sur trois thèmes distincts :
° la conception d’une villa contemporaine intégrée à un terrain spécifique relevé ( en relation avec le cours de topographie) et se basant sur une référence d’une œuvre existante récente
° la conception d’une transformation/ rénovation/ extension d’un bâtiment existant à relever
° la conception d’un petit immeuble, à fonctions mixtes, comme projet de fin d’année.
 L’amélioration du détail technique est essentielle dans la formation du futur collaborateur dans le secteur du bâtiment. Il demande rigueur, vérification systématique, intégration des connaissances scientifiques, adaptation technique au concept, choix judicieux des matériaux, souci de mise en œuvre, tout en tenant compte de la législation, des règlements, des obligations et d’une partie de la normalisation.
 L’acquisition d’un rendu informatique 2D personnalisé permettant une meilleure lisibilité et compréhension des documents techniques est nécessaire pour améliorer la communication graphique et la transmission de données pour une éventuelle mise en œuvre. A côté de cet aspect plus technique, les autres moyens d’expressions spécifiques seront eux aussi développés tout au long de cette deuxième année d’étude afin d’améliorer la présentation des différents documents :
• Amélioration du rendu informatique en se basant sur une nouvelle répartition plus technique des calques tout en utilisant les règles et outils appris en DA1
• Apprentissage de la conception graphique d’un panneau de présentation du concept architectural
• Réalisation de maquettes d’étude et les présentations de masse en 3D
• Adaptation des rendus aux différentes échelles graphiques imposées
• Développement du croquis de recherche, tant architectural que technique

Ces trois critères intégreront la notion des savoirs et permettront de vérifier si les connaissances acquises au cours théoriques ont été intégrées judicieusement dans les projets, en référence avec les données imposées pour chaque programme. Le respect des performances énergétiques est un des aspects à prendre en compte de façon pertinente dans chaque projet. La répartition du temps de travail et la pondération des points suivent les proportions suivantes : 40% pour les moyens d’expression, 40% pour les techniques et choix des matériaux, 20% pour la conception.

Compétences

Après deux années d’étude, l’étudiant(e) aura acquis des compétences suffisantes pour entamer des projets plus complexes du domaine public abordés en DA3. Pour cela, il devra atteindre cinq objectifs spécifiques :
1) Observation et Sens Artistique : améliorer la perception en 3D et la compréhension d’un avant-projet pour concevoir de façon plus pertinente l’aspect architectural et technique
2) Recherche et Analyse : développer l’esprit de recherche sur des projets variés sous différentes facettes, en intégrant les cours théoriques en rapport avec l’atelier. Les exercices ponctuels en loge et le croquis seront des outils complémentaires pour acquérir un esprit critique et de synthèse. Il sera entre autres demandé d’analyser de la documentation conceptuelle et technique.
3) Intégrer et Argumenter ses choix artistiques et techniques
4) Rigueur et Organisation : qualité avant quantité, tout en pratiquant la vérification répétitive afin de tendre vers une concordance parfaite des plans cotés. Chaque trait doit être justifié graphiquement et techniquement .
5) Présentation Graphique : la lisibilité et la mise en page des plans, de la conception au tracé, sont essentiels à acquérir pour rendre un projet d’architecture compréhensible. L’amélioration de l’aspect graphique des plans en informatique est une donnée essentielle à acquérir en fin de DA2.

Pondération des points d’atelier sur 800

Ces règles sont expliquées en début d’année.
Elle concerne les travaux de l’année, hors projet de fin d’année et tient compte de trois critères différents
1. Les 800 points annuels sont répartis selon les trois domaines d’apprentissage des étudiants :
o Les moyens d’expression 40% (320 points)
o Les techniques et matériaux 40% (320 points)
o La conception 20% (160 points)
2. Les 800 points annuels sont répartis selon le temps nécessaire à l’élaboration des différents travaux :
o De l’ordre de 25 pts./sem. de travail au premier quadri et de 3àpts. au second quadrimestre
o Les deux travaux de stabilité répartis par quadrimestre seront quantifiés suivant la même logique de temps
o Les exercices en loge ou sur site seront évalués à leur juste valeur. Ceux-ci ainsi que les cours techniques d’atelier se dérouleront habituellement le jeudi matin aux deux premières heures.
3. Les 800 points annuels sont répartis de façon presque identique entre le premier trimestre (380 points) et le deuxième trimestre (420 points)
De plus, cette cotation sur 800 peut être revue à la hausse ou à la baisse en fin du deuxième quadrimestre en fonction de :
 la présence aux ateliers (prise de présence systématique à chaque atelier : P présent/ A absent/ E excusé/ retard)
 la participation active ou non de l’étudiant, son évolution,…
 La remise de l’ensemble des projets
o ces remises sont obligatoires à la date et aux heures indiquées, sous peine d’une pénalité allant au refus
o en cas de certificat médical, la remise des projets se fait (sans perte de points) au premier atelier qui suit l’absence. Trois ateliers après la cotation, le travail ne sera plus côté
o En cas de problèmes, un des deux professeurs et le secrétariat seront avertis avant la remise
o il n’y a pas de dispense partielle d’atelier en cas d’année doublée.
o une sanction sera appliquée pour chaque travail incomplet : un % réducteur sera appliqué au cas par cas


Contact

esa Saint-Luc
30, place Morichar
B - 1060 - Bruxelles

tél +32(0)2 533 08 80
fax +32(0)2 533 08 89
raffaella@stluc-esa-bxl.org

Accès aux valves

Si vous êtes étudiants, toutes les informations utiles se trouvent ici.

access aux valves