Ecole supérieure des Arts

école supérieure des arts
bacheliers et masters
arts visuels
arts de l’espace

Professeurs et personnel administratif

De Groef Stéphane

Graphisme

Stéphane De Groef est né à Bruxelles en 1983. Il s’intéresse très tôt à la bande dessinée. Cet intérêt l’incite à fréquenter assidument – neuf années durant – les cours de bande dessinée de l’académie des Arts de Woluwe-Saint-Pierre dispensés par Thierry Van Hasselt. Parallèlement à cela, il entame des études de graphisme à l’institut Saint-Luc Bruxelles, qu’il paufine par un master en typographie à l’ENSAV La Cambre dont il est diplômé en juin 2007.
Spécialisé dans le graphisme éditorial, on lui doit entre autres Match de catch à Vielsalm (Frémok), Andy Warhol (sic), Les Hommes-Loups (Frémok), Loustal, Chambres avec vue (BD Fil), mais aussi la signalétique des nouveaux bâtiments de l’Ecole Supérieure des Arts Saint-Luc Bruxelles, ainsi que celle de l’exposition Génération Spontanée (Festival d’Angoulême 2011).
Depuis janvier 2011, il enseigne le graphisme à l’ESA Saint-Luc Bruxelles. Il travaille en ce moment sur divers projets éditoriaux, avec entres autres, Pierre Leguillon, François Schuiten, Sukrii Kural, Antoine Boute, Adrien Verschuere, Frémok. En 2014 paraît son premier livre de dessin, You Don’t Own the Road, aux éditions du Frémok.
Pour les éditions Tusitala, il a imaginé un logo, créé toute la charte graphique et réalisé la maquette intérieure des ouvrages.


arts visuels

arts numériques

bachelier

illustration

bachelier

bande dessinée — éditions

master - finalité : création et diffusion

bande dessinée — éditions

master - finalité approfondie

graphisme

bachelier

publicité

bachelier

arts de l’espace

architecture d’intérieur

master - finalité : patrimoine bâti

architecture d’intérieur

master - finalité : espaces scénographiques

architecture d’intérieur

master - finalité : design social

architecture d’intérieur

master - finalité approfondie

Leçon inaugurale 2018

« Les arts de la distraction à l’âge de l’attention automatique »
par Yves Citton, jeudi 11 octobre à 17h (Auditoire IV - 58, rue d’Irlande à 1060-Bruxelles)

On pourrait expliquer toute une partie des expériences artistiques proposées de nos jours en les considérant comme des pratiques attentionnelles, ou comme des arts de la présence. On en tirerait l’idée (juste) que les arts ont pour (une de leurs) fonction(s) actuelle(s) de nous aider à être plus et surtout mieux attentifs. Cette conférence tentera toutefois de retourner le problème. Et si c’étaient les machines qui étaient appelées à devenir toujours plus et mieux attentives à notre place ? Et si c’était dans la distraction qu’il fallait aller chercher ce qu’il y a de plus précieux dans les pratiques artistiques ?


Ouverture d’un espace d’exposition

Un projet Cafétéria/Galerie est en cours de réalisation et devrait voir le jour en novembre prochain. Vous serez informés prochainement (mailing et/ou lettre d’information) de la date d’ouverture (sans doute début 2019) et du contenu de la première exposition (...)

newsletter

* obligatoire
Fermer

BAIU — UCL

liens

esa Saint-Luc Bruxelles