Ecole supérieure des Arts

école supérieure des arts
bacheliers et masters
arts visuels
arts de l’espace

Cursus

Bande dessinée/Atelier

Objectif :

Apprendre à maîtriser les processus d’élaboration du texte et de l’image, afin d’aider nos étudiants à devenir des
auteurs de bande dessinée, capables de poursuivre leur évolution de manière autonome.

Méthodes :

L’atelier est consacré à la pratique de la bande dessinée.
Les étudiants sont encouragés à exprimer des choix personnels par rapport au champ de la BD :
 choix des moyens graphiques, adaptés au projet de chacun ;
 choix des thèmes abordés ;
 choix des références et des modèles dans la BD elle-même, et plus encore à travers toutes les sources disponibles (cinéma, littérature, peinture, graphisme, ...).

Les exercices proposés seront autant de mise en question : chaque étudiant y répondra à sa manière, affinant ses
choix tout au long du travail. Le commentaire critique des exercices se fera ensuite individuellement.
De la sorte, nous stimulerons la pratique d’une bande dessinée vivante, variée et inventive.

Sommaire :

La dernière année vise à approfondir les notions abordées les années précédentes et à donner libre court à une
expérimentation plus radicale, afin de développer un travail personnel et autonome. On peut en outre relever les
thèmes suivants :
 Narration : découpage rapide (« story-board ») - écriture - structure texte/image - scénarios moyens ou
long, ...
 Image : intégration des contraintes de production - mise en page créative - projets multimédia - réalisation
concrète de projets (impression, diffusion) - travail en groupe, ...

Evaluation :

a) méthode
 chaque exercice est clôturé par une remise sous forme d’un affichage en présence des étudiants ; le respect strict
des délais imposés entre en compte dans l’évaluation.
 les travaux sont lus et commentés par les professeurs. Après un avis général destiné au groupe-debriefing, une critique individuelle du travail est adressée à chaque étudiant. La recherche de la meilleure efficacité narrative est au
centre de cette critique, quel que soit le point de vue choisi (maîtrise technique, écriture, graphisme,...)
 les débats constructifs entre les professeurs et les étudiants sont source d’enrichissement mutuel pour chacun.
 L’évaluation se fait de manière continue durant toute l’année. A la fin du premier trimestre, une note indicative est
établie. A cette occasion, chaque étudiant s’entretient individuellement avec les professeurs d’atelier, afin de pouvoir
situer son travail par rapport au niveau attendu dans son année.

b) critères :
 dans quelle mesure l’objectif décrit explicitement dans l’énoncé de l’exercice est-il atteint ?
 dans quelle mesure l’étudiant a-t-il progressé par rapport à ces travaux précédents (maîtrise technique, écriture,
graphisme,...) ?
 dans quelle mesure les intentions exprimées par l’étudiant à l’égard de son projet s’avèrent-elles lisibles et compréhensibles dans le travail terminé ?
 dans quelle mesure l’étudiant s’est-il montré créatif (pertinent, personnel ou original) dans les solutions qu’il propose
à l’exercice ?
 dans quelle mesure l’étudiant s’est-il investi dans son travail et quelle est sa « prise de risque » (utilisation d’une nouvelle technique, d’un nouveau type de narration...) ?


arts visuels

arts numériques

bachelier

illustration

bachelier

bande dessinée — éditions

master - finalité : création et diffusion

graphisme

bachelier

publicité

bachelier

arts de l’espace

architecture d'intérieur

master - finalité : patrimoine bâti

architecture d'intérieur

master - finalité : espaces scénographiques

architecture d'intérieur

master - finalité : design social

journées portes ouvertes

23 et 24 mars 2018


newsletter

* obligatoire
Fermer

BAIU — UCL

liens

esa Saint-Luc Bruxelles