Ecole Eupérieure des Arts


Cursus /

AC/Actualités et lectures de l’art


Objectif :

Apprécier et questionner l’architecture contemporaine – comprendre les enjeux principaux de l’architecture contemporaine.
Etre capable de relier un bâtiment architectural à son contexte historique et culturel. Situer les caractéristiques essentielles des courants architecturaux majeurs du 20ème siècle.
Analyser les bâtiments architecturaux en utilisant un vocabulaire spécifique du langage architectural.
Pouvoir se positionner individuellement et de manière ouverte vis-à-vis des aspirations novatrices et interpellantes de l’expression architecturale des 20ème et 21ème siècles.

Sommaire :

Le cours tentera d’observer une suite de ruptures qui caractérisent l’architecture depuis le premier quart du 20ème siècle.
° Il visera aussi à décloisonner les arts. L’architecture sera ponctuellement abordée en parallèle avec l’histoire du design et les arts plastiques. Trois axes principaux seront développés :
Art, design et architecture : des avant-gardes « historiques » aux nouvelles avant-gardes des années 1960 et 1970. Quels sont les apports de ces avant-gardes ? Quels sont leurs échecs ?
Modernité, classicisme et tradition. L’accent sera mis sur les différentes composantes de la « « modernité architecturale » du 20ème siècle, et pas seulement sur le Mouvement moderne. À travers les travaux de plusieurs architectes et designers de la période concernée, le cours tentera d’exposer la diversité des courants et des approches mais aussi de mettre évidence les contradictions internes de l’architecture moderne. Il développera les différentes expressions d’une architecture en dialogue permanent avec la tradition, d’une « modernité sans avant-garde » qui constitue la majeure partie de l’héritage de cette période.
Expressions régionales, nationales et révisions critiques de l’architecture du 20ème siècle. On s’arrêtera sur la seconde moitié du siècle en explicitant différentes manifestations de la « crise » du langage moderne, en développant la notion de « révision critique » du modernisme depuis l’après-guerre et en la déclinant dans plusieurs pays européens, et celle de « régionalisme critique ». On abordera la fin du modernisme à travers les remises en question par les artistes et les architectes des années 1960 et 1970 et la question du langage, fondatrice des positions post-modernes.

Méthode pédagogique

Le cours sera articulé autour de 5 axes majeurs :

L’analyse de reproductions de bâtiments architecturaux du 20ème siècle. Cette analyse est à présent connue de l’étudiant. Il ne s’agit plus seulement de regarder une œuvre architectutale… L’objectif est de pouvoir décoder le message de l’architecte et de l’ « apprécier »

La lecture de plusieurs écrits d’architectes, designers, historiens et théoriciens de l’architecture permettra de mettre en lumière certains aspects de l’histoire décousue de l’architecture du 20ème siècle.
Les visites d’expositions temporaires ou permanentes (visites de bâtiments à Bruxelles, expositions au CIVA, au Grand-Hornu images,…)

Actualité – chaque cours s’ouvrira sur une question d’actualité. Des revues de presse et spécialisées feront l’objet d’une lecture de quelques minutes, incitant ainsi l’étudiant à étendre ses connaissances et à rester curieux vis-à-vis de l’actualité artistique.

Durant toute l’année, l’étudiant sera amené à élaborer un Portfolio ou carnet culturel ; recueil dans lequel il fera part de ses différentes observations, descriptions, visites d’expositions en lien avec son travail en atelier. Lors de certains cours, un échange autour de ces différents travaux sera analysé.

Bibliographie

L’étudiant reçoit une bibliographie spécialisée à la fin de chaque chapitre.

Evaluation :

Examen oral en juin
Le carnet culturel est évalué en juin.


Contact

esa Saint-Luc
30, place Morichar
B - 1060 - Bruxelles

tél +32(0)2 533 08 80
fax +32(0)2 533 08 89
raffaella@stluc-esa-bxl.org

Accès aux valves

Si vous êtes étudiants, toutes les informations utiles se trouvent ici.

access aux valves