Ecole Eupérieure des Arts


Une école ouverte sur le quartier et sur la ville

Marc Streker et Danielle Leenaerts, directeurs

L’école Saint-Luc est une école supérieure des arts qui vise à former, de façon aussi cohérente qu’exigeante, des créatifs encadrés par des théoriciens, des chercheurs et des professeurs issus des domaines artistiques enseignés.
Alliant éducation et formation à la création, l’ESA Saint-Luc poursuit des programmes d’enseignement et de recherche axés sur les métiers du design, de l’habitat et de l’aménagement intérieur, de l’écodesign, des politiques innovantes ou encore des nouvelles formes de communication graphique et visuelle et de narration contemporaine, y compris numériques. Des programmes incitant autant à la pratique qu’à la réflexion, dans la perspective de doter les étudiants d’une solide culture générale et des outils critiques nécessaires à l’exercice de leur discipline.
L’ESA Saint-Luc est une école qui ne renie ni le travail ni l’exigence, sans désavouer le délire passager. Qui vise à épanouir les étudiants, sans leur mentir sur leurs futurs métiers ni les leurrer sur l’art, en assumant son rôle de passeur vers l’autonomie et la production. Qui se veut consciente de sa responsabilité de former les étudiants aux professions qu’ils exerceront dans le futur.
L’école a signé des conventions de collaboration avec des écoles et des universités belges et étrangères dans le but d’établir des rapprochements entre partenaires académiques. Ces accords permettent de mutualiser l’offre d’enseignement, d’amener plus de mixité, de dégager plus de moyens et de facto de créer des dynamiques performantes et stimulantes.
L’école développe aussi une stratégie internationale via les programmes Erasmus+ et Belgica et l’établissement d’accords bilatéraux entre écoles d’art à travers le monde.
Enfin, intra muros, un service social et une équipe administrative facilitent le quotidien. Une cafétéria/galerie et une vaste cour intérieure permettent les rencontres et la détente. Un bâtiment lumineux dominant une place animée, au coeur de Saint-Gilles, offre un cadre de travail fécond et ouvert sur le quartier et sur la ville.


Année
2017-2018

Leçon inaugurale 2017

Mercredi 4 octobre 2017 à 18h30
Pendant plus de 10 ans, le Laboratoire d’Imagination Insurrectionnelle a exploré les synergies émergeant lorsque artistes et activistes collaborent et co-créent de nouvelles formes de désobéissance. Le collectif a ainsi développé une pratique résolument interdisciplinaire, et profondément engagée dans les mouvements sociaux auxquels il participe. Durant cette conférence, Isabelle Frémeaux présentera le travail du Laboratoire et analysera en quoi la zad représente une mise en œuvre à grande échelle de la fusion entre l’art, la vie et la politique.

Appel à candidature

Nous recherchons un administratif à temps plein pour assurer les charges suivantes : gestion des horaires, rédaction des procès verbaux des réunions, recherche de fonds extérieurs, de bourses ou de financements hors FWB, renfort au moment des inscriptions et rédaction des conventions et des contrats de collaborations externes. Pour détails de l’appel cliquez ici.
La remise des candidatures écrites est fixée au lundi 9 octobre à 14h. Celles-ci sont à adresser à Marc Streker, Directeur de l’école. La Commission de recrutement siègera le mercredi 11 octobre à partir de 10h.


News /

  • Conférence en collaboration avec le NOVA XX

    Dans le cadre du forum dédié à l’Innovation technologique, scientifique et artistique en mode féminin et à l’aune de la Quatrième révolution industrielle/4.0. Cette 1ère édition du NOVA XX s’articule autour d’une exposition constituée de 9 installations d’artistes bruxelloises et européennes, de la présentation de 7 start-up bruxelloises et de la tenue de quatre conférences thématiques. Pour une révolution copernicienne – De l’art de la transgression Théma : La sortie des corporations et le dépassement des frontières. La transdisciplinarité. Comment la rencontre entre les dernières technologies, le monde de la science et la création artistique peut inventer d’inédit et de prometteur. Comment susciter de (...)

    Suite ...
  • Leçon inaugurale 2017 en images

    Pendant plus de 10 ans, le Laboratoire d’Imagination Insurrectionnelle a exploré les synergies émergeant lorsque artistes et activistes collaborent et co-créent de nouvelles formes de désobéissance. Le collectif a ainsi développé une pratique résolument interdisciplinaire, horizontale, pédagogique, et profondément engagée dans les mouvements sociaux auxquels il participe (non pas en tant qu’observateurs, commentateurs ou analystes, mais bien en tant qu’organisateurs et activistes). De ces expérimentations sont nées de multiples formes de résistance créatives, dont une régate de radeaux rebelles bloquant une centrale à charbon en GB, un bike bloc pour mettre le plaisir entre ses jambes lors de la COP15 à (...)

    Suite ...
  • Nouveau master en Design social

    Créée en 2016, cette spécialité se fonde sur la recherche, l’expérimentation et l’émergence de solutions innovantes, performantes, durables et économiquement viables, liées, le cas échéant, à des problématiques de terrain. Face à une société en pleine mutation, devant l’essor de nouveaux modèles économiques, de modes de production et de communication inédits ainsi que de nouvelles formes de citoyenneté, ce master spécialisé favorise une création axée sur l’analyse de l’humain, des sociétés et de leurs contextes. Centrée sur l’ouverture à une approche holistique et systémique, cette finalité explore des perspectives différentes sur des enjeux sociétaux tels que l’habitat, l’urbanisation, la santé, la nutrition, (...)

    Suite ...
  • Fauve d’or 2017 : « Paysage après la bataille », d’Eric Lambé et Philippe de Pierpont

    Avec Paysage après la bataille, publié en collaboration par les éditions Fremok et Actes Sud, le fauve d’or revient à une BD magnifique mais exigeante, où l’épure des traits oblige le lecteur à un vrai effort d’imagination. Eric Lambé et Philippe de Pierpont mettent en scène une femme, perdue, traumatisée, qui, pour faire son deuil de la perte d’un enfant, se réfugie dans un camping, l’hiver, où quelques occupants, pas beaucoup plus heureux qu’elle, errent. Beauté du noir et blanc avec quelques touches de couleur, des ombres dans la neige, des mots durs et de peu, ce récit, peut-être pas à mettre entre les mains d’un suicidaire, interroge sur la fuite, la mort, à la fois physique et spirituelle, ce moment (...)

    Suite ...

Contact

esa Saint-Luc
30, place Morichar
B - 1060 - Bruxelles

tél +32(0)2 533 08 80
fax +32(0)2 533 08 89
raffaella@stluc-esa-bxl.org

Accès aux valves

Si vous êtes étudiants, toutes les informations utiles se trouvent ici.

access aux valves